Jeudi 13 décembre 2018

Ouvrez les portes (Esaïe 26,1-6)


Lire le texte

Le prophète voit loin : il y aura une restauration. L’arrogance despotique sera renversée par l’Eternel. Les collines d’injustice sur lesquelles se prélassent les architectes d’iniquité ne pourront rien devant la montagne de l’Eternel. Les privilèges des uns deviendront les droits de tous et seront à la portée de tous. On pourra dire : « Nous avons une ville forte; l’Eternel nous donne le salut pour murailles. » Ainsi, on se lève, on chante les louanges de l’Eternel qui nous donne une telle cité, on s’attarde dans l’autosatisfaction et puis on ferme le cantique et on passe à autre chose ! « Ouvrez les portes », suggère Esaïe. La nouvelle équité, ce salut qui vient de l’Eternel, souligne l’impératif de miséricorde, la fonction politique de la paix de Dieu, la mission salutaire de ceux qui sont sauvés. Ouvrez les portes. Dieu ne construit pas son salut derrière des parapets ou des forteresses nationales, ethniques, politiques ou religieuses. Ouvrez les portes. Nous sommes entourés d’un salut qui nous vient de Dieu. A celui qui se confie en l’Eternel, il lui est offert la paix : ce n’est pas un lieu d’enfermement, mais l’une des clés historiques qui ouvrent les portes de la justice pour que les trottoirs de la dignité soient foulés par les pauvres, qu’ils puissent y trouver chemin vers leur propre paix. Ouvrez les portes…

Pedro E.Carrasco

Prière: Seigneur, donne-moi la quiétude d’âme qui me permette d’ouvrir ma porte. Celle de mon cœur pour accueillir ton pardon et recevoir la grâce de pardonner. Celle de ma vie pour que ton Esprit entre et fasse souffler dans les couloirs de mon âme le vent salutaire de sa brise qui sauve. Celle de ma maison, pour que des lumières d’amour sortent de moi, pour que des lumières de fraternité entrent chez moi. Seigneur, ouvre mes portes.  

Référence biblique : Esaïe 26, 1 - 6

Commentaire du 14.12.2018
Commentaire du 12.12.2018